Comment boire un rhum arrangé ?

Comment boire un rhum arrangé ?

Avant de vous parler des pratiques ainsi que des différentes méthodes pour boire un rhum arrangé, il est important de rappeler un principe de base : Au repos, un rhum arrangé n’est pas homogène ! En effet, malgré une macération de plusieurs mois, la grande majorité des arrangés sont hétérogènes, c’est-à-dire qu’ils sont composés d’éléments de nature et de densité différente. par_bonbons_50_cl_3Ce phénomène est visible sur la photo ci-joint de notre rhum arrangé au Tonka. Effectivement, en dépit d’un filtrage serré, les arrangés contiennent une partie de dépôt extrêmement riche en goût. De plus, le sucre est également plus dense que le rhum et a donc tendance à tomber dans le fond de la bouteille. Le premier conseil pour déguster un rhum arrangé est donc de bien mélanger la bouteille avant de servir.

Utilisez vos sens

Avant de vous lancer dans l’élaboration de cocktails, nous vous conseillons d’utiliser vos sens et de déguster le rhum arrangé seul et à température ambiante. Cela peut paraître un peu simpliste au premier abord… Mais même si ce n’est pas un Château Lafitte de 1989, nous vous recommandons vivement d’utiliser votre vue, votre odorat, votre toucher et votre goût pour analyser un arrangé avant de décider de la façon dont vous allez le boire.

Une fois que vous avez pris votre temps à apprécier la couleur et l’odorat de l’arrangé, viens enfin le temps de la dégustation à nu, c’est à dire de déguster le rhum arrangé sans rien ajouter et à température ambiante. Cette étape vous permettra de ressentir en bouche les arômes et l’équilibre de l’arrangé.
Tout d’abord, la vue vous permettra d’analyser la couleur du rhum arrangé. Même si la plupart des arrangés sont conçus avec du rhum blanc agricole, la vue vous permettra d’apprécier la qualité de la macération au travers de la couleur de l’arrangé. Puis, l’odorat vous donnera l’occasion d’identifier les différents éléments et arômes du breuvage ainsi que leur intensité. Pour sentir efficacement les arômes d’un rhum arrangé, placez votre nez en haut du verre plutôt que de le placer vers le bas (cf image).  Cette position vous permettra de réduire les effluves d’alcool et donc de sublimer les différentes émanations présentes dans votre arrangé. Pas du pipo !! Vous pouvez appliquer cette technique secrète avec n’importe quel alcool, vous allez être surpris 🙂

dégustation

A la suite de cette première dégustation, vous serez à même de choisir la façon dont vous allez boire votre arrangé. En effet, les goûts, les perceptions des arômes et les préférences sont propres à chacun. Vous pouvez alors choisir de boire l’arrangé sans rien ajouter ou bien de vous lancer dans des créations de mixologie.

Comment déguster un rhum arrangé ?

La première dégustation pure vous a plu ? Nous vous conseillons de continuer de le consommer tel quel, à température ambiante. Attention avec les glaçons ! La glace anesthésie les arômes, votre arrangé perdra donc légèrement en goût si vous en ajoutez. Si vous trouvez que votre rhum arrangé est trop fort pour le boire pur, plusieurs solutions s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez l’allonger légèrement avec un peu d’eau pour réduire sa puissance. Par ailleurs, rien ne vous empêche de faire des cocktails avec vos arrangés. Vous pouvez en créer facilement en y ajoutant simplement des jus de fruits ou en créant des punchs. Vous pouvez également utiliser vos rhums arrangés pour faire des préparations culinaires ou autres desserts.

Quel que soit la manière de déguster votre rhum arrangé, notre dernier conseil est de vous détendre et d’apprécier ce doux breuvage avec vos proches.

Bonne dégustation 😉

 

Précédent

Quel rhum choisir pour un rhum arrangé ?

  1. Bonsoir… Ton article est très informatif. je voulais tout juste
    des réponses sur le sujet. Merci et bonne continuation

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén